POUR SE RELIER À SOI...

Intégration du cycle de la vie Voici la clé!

Faisant suite aux techniques par les mouvements oculaires telles que l’EMDR ou l’IMO, Lifespan Integration (L'Intégration du cycle de la vie) est une technique psychothérapeutique qui acquiert de plus en plus de notoriété auprès des spécialistes en santé mentale qui interviennent auprès de gens ayant vécus des traumatismes de toutes sortes au cours de leur vie. Peggy Pace a développé cette methode depuis 2002 et nous explique ici, dans un extrait de son livre Peggy Pace, L’Intégration du cycle de la vie (Relier les états du moi à travers le temps), Traduction française de la 4e édition, 2007. en quoi elle consiste.

L'intégration du cycle de la vie (Lifespan Integration ou ICV) est une nouvelle thérapie qui favorise la guérison rapide de personnes victimes d'expériences douloureuses ou terrifiantes, d'abus ou de négligence.

Cette nouvelle approche se base sur la capacité innée d'autoguérison du système corps-esprit. L'Intégration du cycle de la vie s'effectue grâce à une technique hypnotique : « le pont des affects » qui établit un pont entre le passé et le présent. Par régression, le thérapeute aide le client à trouver le souvenir relié au problème actuel en apportant les outils nécessaires pour résoudre cette situation du passé. Lorsque cette situation est résolue, le thérapeute ramène le client dans le présent en utilisant la Ligne du temps (Time Line). Cette Ligne du temps, composée de souvenirs et d'images des scènes de notre propre vie, démontre au système corps-esprit que les choses ont changé depuis, et que la vie est différente maintenant. Cette nouvelle réalité s'imprègne dans la mémoire à un niveau plus profond que celui pouvant être atteint avec une thérapie cognitive comportementale axée sur la parole.

Pendant l'Intégration du cycle de la vie, les clients produisent et visionnent des « films » de leur vie.

Au cours de la thérapie de l'Intégration du cycle de la vie, le mouvement vers le présent se fait par la visualisation : comme si le client « regardait un film de sa vie ». Ce film généré spontanément par l'inconscient présente une suite de scènes dont plusieurs sont reliées au problème actuel. Cette méthode se base sur la capacité innée du système corps-esprit de se guérir. En regardant ce « film » de sa vie, le client se rend compte que le passé a encore un impact sur son comportement et sur ses choix actuels. Le voyage à travers le temps à partir de scènes du passé jusqu'au présent est répété trois à cinq fois au cours d'une séance d'ICV. À chaque répétition, de nouveaux souvenirs émergent spontanément et changent légèrement la façon dont le client ou la cliente perçoit sa vie. L'ICV est également efficace avec des personnes qui éprouvent de la difficulté à se souvenir de leur passé. Lors d'une thérapie d'ICV, les personnes, malgré des trous de mémoire, deviennent éventuellement capables de relier les pans de leur vie dans un tout cohérent.

Parler des mauvais traitements n'aide pas nécessairement les clients à les dépasser.

Les thérapeutes savent que les adultes qui ont subi de mauvais traitements ou de la négligence pendant l'enfance passent souvent des années en thérapie à ventiler leurs émotions et à parler des traumatismes de leur passé sans les résoudre. Cela découle du fait que les personnes qui ont été traumatisées durant le développement de leurs systèmes neuronaux sont souvent « programmées » pour interpréter les événements de façon négative. Les adultes ayant subi de mauvais traitements durant l'enfance ont souvent une faible image de soi, un dialogue intérieur négatif, de l'anxiété chronique ou de la dépression. Cela persiste même si ces personnes ont réussi leur vie et malgré des années de thérapie axée sur la parole.

Les adultes ayant subi de mauvais traitements au cours de l'enfance développent souvent des modes de comportements non fonctionnels et parfois autodestructeurs.

Les traumatismes subis pendant l'enfance continuent à être réactivés à l'âge adulte et cela déclenche de vieux modes de comportement qui sont dérangeants et parfois nuisibles. La répétition de ces comportements autodestructeurs engendre le désespoir et un mal-être.

L'Intégration du cycle de la vie apporte une guérison profonde et complète sans nouveau traumatisme.

L'ICV est une approche thérapeutique très douce qui effectue des changements à un niveau neuronal profond, permettant ainsi de modifier des modes de comportement désuets et des mécanismes de défense inappropriés dans le présent. L'ICV aide la personne à relier des sentiments pénibles et des comportements présentement inadaptés, avec des souvenirs d'évènements passés qui sont à l'origine du problème actuel. La reconnaissance de ces liens, à un niveau plus profond du système corps-esprit, permet de « reprogrammer » les réseaux neuronaux afin qu'ils répondent mieux à la situation de vie actuelle. Cette nouvelle programmation se fait assez rapidement chez la plupart des personnes. Après une thérapie d'ICV, les personnes réagissent spontanément et de façon appropriée et plus mature aux situations de stress. Après quelques séances d'ICV, les clients affirment qu'ils s'acceptent et se sentent mieux et qu'ils sont davantage capables d'apprécier les relations avec leurs proches.

Peggy Pace, L’Intégration du cycle de la vie (Relier les états du moi à travers le temps), Traduction française de la 4e édition, 2007.

Vous pourrez obtenir plus d'informations sur le site : http://www.lifespanintegration.com.

©2008 Michel Jacob